< Search/Acquisition, Web Analytics/Conversion & Web Social/Relation />

Google nous rappelle que si l'on veut changer les règles du jeu, on doit construire sa réussite sur le risque de l'expérimentation. (Antoine Riboud)

Que devient Bill Gross, l’inventeur des AdWords ? / 28 mars 2009

Le 1er février 2007, j’écrivais un billet, intitulé Et si le PageRank Google était in fine son talon d’Achille ?, au sein duquel j’évoquais le nom de Bill Gross, l’inventeur du moteur de recherche GoTo.com, le logiciel d’images Picasa, et Overture.

En lisant le livre The Search de John Battelle, on y apprend que Bill Gross est un inventeur de génie. N’est-il l’inventeur de ce qui va devenir les AdWords, et permettre à Google de survivre ? Le père des achats de mots clés n’est pas rentré dans l’histoire comme il le souhaitait, peut-être que sa nouvelle aventure le lui permettra ?

Remettre en cause le statu quo

Il développe aujourd’hui, au sein de la société eSolar des unités modulaires pour capter l’énergie solaire et produire ainsi de l’électricité. Jamais il ne s’arrêtera. Au sein de la pépinière d’entreprises, Idealab, il ne cesse de « remettre en cause le statu quo », sa devise. Disons que pour le search, aujourd’hui le statu quo semble inébranlable ?

A découvrir, le blog de Bill Gross…

Do you brand your website ? / 10 mars 2009

The Internet is fast becoming a “cesspool” where false information thrives. Brands are the solution, not the problem. Brands are how you sort out of cesspool.

Eric Schmidt

Cesspool, cesspit = fosse d’aisance, fosse à purin

Il y a quelques années, les noms de domaine génériques foisonnaient. Non protégeables à l’INPI, ces noms de domaine proposaient une kyrielle de mots clés. Les webmasters de l’époque souhaitaient, par cette tactique, plus facilement se positionner sur Google. La marque est donc passée sous les fourches caudines du référencement, enfin, de ceux portés par une vision de court terme.

Aujourd’hui, les choses évoluent, la sémantique revient autour de la marque. Je suis personnellement convaincu de l’intérêt de brander une marque, un site Web, par contre, si Google accorde plus de crédit au discours de la marque, à travers son site Web, la verticalité du search a de beaux jours devant elle. Dans un monde où la génération Y et les netgens accordent plus de crédibilité au discours de leurs pairs, j’avoue avoir du mal à cerner l’objectif de Google par cette affirmation d’Eric Schmidt.

Source : Google Branding sur SEObook

Twitter epokhe - Arnaud Briand Haut de page