< Search/Acquisition, Web Analytics/Conversion & Web Social/Relation />

Google nous rappelle que si l'on veut changer les règles du jeu, on doit construire sa réussite sur le risque de l'expérimentation. (Antoine Riboud)

Les liens hypertextes changent de peau ? / 27 février 2009

Les liens hypertextes, au début du Web, étaient de couleur bleu-canard. Avec l’avènement des styles CSS, les liens ont mutés, certains sont soulignés par défaut, d’autres au survol, d’autres ont une couleur distincte du segment de texte qu’il l’entoure.

J’avais remarqué ce que faisait CapGemini, et récemment, je suis tombé sur Harvard, qui propose des libellés de liens, soulignés en dotted, avec des pointillés et non du dashed, et par le biais d’une bordure bottom.

border-bottom: 1px dotted #xxx;
text-decoration: none;

Simple et efficace !

Gap Gemini

Capture d'écran Cap Gemini

Le souci sur les liens Cap Gemini, c’est que l’information de survol n’est donnée qu’avec la couleur.

Harvard

Capture d'écran Harvard

Sur le site d’Harvard, c’est le contraste des liens sur l’accueil qui ne semble pas des plus accessibles.

Ces initiatives vont-elles trouver preneur ailleurs ?

La part de marché de Google est-elle de 80 % ? / 26 février 2009

Un article du New York Times pose la question. Dans une situation de monopole, Google dérange.

Everyone Loves Google, Until It’s Too Big, c’est le titre de l’article trouvé via Twine. Parmi les idées de cet article, Danny Sullivan et Prabhakar Raghavan, de chez Yahoo!, nous offre leur insights éclairantes.

“People don’t want to search; it’s a digression,” dit Prabhakar Raghavan, stratège en chef chez Yahoo !. “They want to complete a task.”

Ce que nous dit Danny Sullivan, c’est que Yahoo! dispose du trafic de son client mail et des autres sites de son réseau. En substance, il dit ceci :

Many Web site owners who track where their visitors come from report that Google’s search engine now refers 80 to 90 percent of their visitors. For instance, almost all visitors sent by search engines to Stack Overflow (http://stackoverflow.com) — a community of software developers raising and answering programming questions — are from Google. In January, Stack Overflow received more than three million visits referred by 22 search engines. Of those, 99.34 percent were from Google.

De quoi effrayer encore davantage … !!!???

Le référencement devient « nuance » / 1 février 2009

L’autre jour, je tombe sur le site Web Poolman.fr, dont l’activité est de proposer des piscines et des accessoires. En voyant le code source, les contenus, l’univers ergonomique de la bête, je repense à une phrase, glanée sur le site Clickz.com :

« It’s no longer about whose site is better optimized. It’s about who markets best. »

Le référencement classique se meurt

L’avantage concurrentiel d’un « référenceur » n’est plus dans son expertise du code, même si la connaissance de la rigueur syntaxique du HTML est un préalable. Là où il devait être « un as des balises et un maître des mots », le référenceur s’affirme au premier chef un homme du marketing. Il doit juste comprendre qu’il n’a plus le pouvoir, que celui-ci s’est déplacé et qu’il est désormais dans les mains des utilisateurs.

Répétons-le :

  • Le référencement n’est pas une action technique, mais marketing !
  • Le référencement n’est pas une action technique, mais marketing !
  • Le référencement n’est pas une action technique, mais marketing !

Il ne faut plus seulement penser au lien ! Aujourd’hui, notre quotidien est rythmé par le comportement des utilisateurs. Là où l’ergonomie et l’accessibilité sont « user centric », force est de reconnaître que le référencement le devient tout naturellement. Avec 22 millions de cyber-acheteurs en France et près de 11 600 nouvelles boutiques e-commerce en 2008, la tendance est claire : les utilisateurs recherchent une expérience riche.

Le message reprend ses droits

Le référencement devient multi-canal, et ses portes d’entrée sont multiples, dont celle du « social media », chère à Sylvain Guéguen, sur son blog Akostic.

Notre métier devient « nuance », conciliant les objectifs marketing, éditoriaux et de visibilité d’un site Web. Le message reprend ses droits, la technique se soumet au marketing, pour le pire et le meilleur, ce qui va bouleverser notre métier.

Twitter epokhe - Arnaud Briand Haut de page