< Search/Acquisition, Web Analytics/Conversion & Web Social/Relation />

Google nous rappelle que si l'on veut changer les règles du jeu, on doit construire sa réussite sur le risque de l'expérimentation. (Antoine Riboud)

Les qualités d’un bon titre / 3 juin 2008

votre aggrégateur est votre porte d'entrée sur le WebCe titre peut sembler anodin ou facile, seulement, il ne l’est pas. Avec l’avènement des flux RSS, la porte d’entrée du Web, votre porte d’entrée, est de plus en plus votre lecteur ou aggrégateur. Que vous soyez Netvibes, PageFlakes, ou je ne sais quoi d’autre encore, votre lecteur représente souvent aujourd’hui le hall d’entrée de votre expérience Web.

Gageons que la tendance va se confirmer dans les prochaines années, que les early adopters seront rejoint par une meute de plus en plus nombreuse d’internautes.

Un titre, la poignée de votre porte d’entrée

Ouvrez votre Netvibes, et admirez les titres de vos flux. Quand ceux-ci sont trop longs, votre œil scanne difficilement les informations.

Du coup, en fouinant à droite et à gauche dans les coins et recoins de mes flux, j’ai rassemblé quelques éléments importants pour assurer une meilleure lisibilité et efficacité de vos titres :

  • Des titres courts, concis (7 mots, j’essaye de tourner autour) et nerveux.
  • Des titres informatifs (endossons la casquette du journaliste).
  • Des titres incitatifs (cette fois, je suis référenceur/marketeur).
  • Des titres sans questionnement. Françoise Giroud estimait que le journaliste est là pour apporter des réponses, et qu’un titre interrogatif est par conséquent dissuasif pour les lecteurs. Et, pourtant, nombre de titres à la forme interrogative foisonnent sur le Web.
  • Des titres précis et non elliptiques, c’est-à-dire ponctués de sous-entendus.
  • Des titres originaux, ce qui nécessitent peut-être de maîtriser son sujet, afin d’être en mesure de prendre du recul/de la hauteur.
  • L’utilisation éventuelle de nombres, lesquels permettent de calibrer un périmètre à l’article (exemple de billet sur epokhe : les 12 astuces pour le référencement des images) pour espérer transformer son billet en hameçon (cf. linkbaiting).
  • L’utilisation de la forme active, plutôt que la forme passive. L’affirmation concourt à plus de nervosité que la négation, ce qui nous amène aussi à proscrire les adjectifs et les adverbes.

Penser à l’écriture créative

Ecrire pour vos lecteurs, réécrire pour les moteurs, et structurer pour l’ensemble

Dans la mesure où le titre de vos pages (balise title) et la balise structurante de titre de niveau 1 H1 demeurent les éléments éditoriaux les plus importants, pour vos lecteurs et les moteurs, les travailler avec soin devient aujourd’hui, comme hier d’ailleurs, une nécessité.

Après le titre, il ne vous restera qu’à écrire, réécrire et structurer votre contenu. Et là, seriez-vous de ceux qui s’engagent dans l’écriture créative, celle qui capture l’émotion des lecteurs et les incite à entrer dans l’action ?

4 commentaires

  1. Salut Franck,

    Désolé, je t’ai zappé de ma grosse BlogRoll, t’y voilà :D

    Commentaire par alex de référencement blog — 4 juin 2008 @ 8:49

  2. Salut Arnaud,
    Il ne vaut pas mieux écrire les contenus d’abord ? C’est en tout cas ce que les experts en écriture web recommandent. Le titre de niveau 1 c’est la dernière étape. Etant donné qu’il doit être conçu comme un libellé d’information, il est préférable d’écrire ses contenus pour ensuite s’assurer que le titre soit la bonne étiquette…
    J’ai publié un article sur ce sujet : 5 conseils pour écrire des titres efficaces
    Peut être que nous pouvons entamer un débat ?? ;)

    Commentaire par Sylvain — 4 juin 2008 @ 13:47

  3. C’est un point de vue qui se défend, le titre à la fin, j’avoue ne pas être un expert en écriture. C’est une bonne réflexion, je remanie toujours mon titre à la fin du processus d’écriture, mais je trouve sa teneur dès l’amont, dès la prise en main du sujet.
    Bise Sylvain !

    Commentaire par aldbriand — 22 juin 2008 @ 20:45

  4. Honi soit the dazzlingly buy cytotec meat steamed estivities.

    Commentaire par Pwhndvve — 9 août 2008 @ 17:49

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Twitter epokhe - Arnaud Briand Haut de page