< Search/Acquisition, Web Analytics/Conversion & Web Social/Relation />

Google nous rappelle que si l'on veut changer les règles du jeu, on doit construire sa réussite sur le risque de l'expérimentation. (Antoine Riboud)

Get out and play de Nokia / 27 avril 2008

Site de la dernière campagne de Nokia

Site de la dernière campagne de Nokia Get out and Play.

Ma vision du référencement en un schéma / 20 avril 2008

Le référencement naturel est un métier de spécialistes, qui migre de plus en plus vers un concept plus global de « visibilité », associant le texte, les vidéos, les images et les réseaux sociaux.

De plus en plus, je lis que le référenceur et le rédacteur Web doivent se parler, apprendre à se connaître, et donc s’apprivoiser mutuellement. Cependant, je me posais une question : Où se trouve le client ?

Le client, dans un métier qui n’est autre qu’un processus continu, est au coeur de l’action. Il doit comprendre les enjeux et participer aux actions, le client représente un interlocuteur essentiel pour détecter des opportunités de partenariats. Le référencement est donc un processus continu et partagé, au même titre que l’accessibilité numérique.

J’ose présenter ma vision du référencement. J’en profite pour remercier David Marbac (un consultant en référencement qui rôde sur Nantes), qui m’a fait pensé au concept de longue traîne, influençant ainsi fortement la seconde mouture de ce schéma.

Ce schéma illustre que l’acquisition de liens devient de plus en plus difficile avec le temps, les annuaires ne représentant qu’un maillage d’amorçage et de positionnement. Le client intervient entre le rédacteur Web et le référenceur pour les aider à comprendre son métier, son positionnement et détecter des opportunités de partenariats.

Les courbes n’ont pas la même inclinaison dans la mesure où j’estime qu’il est plus difficile d’acquérir des liens par l’écriture que par les annuaires et les partenariats (notamment, dans des secteurs comme l’e-commerce et l’industrie).

Pourquoi un référencement échoue ? / 16 avril 2008

Dans le référencement naturel, les projets sont divers : soit vous intervenez à la création du site, soit en cours de développement, soit une fois que le site est lancé et marketé. Les scénarii sont donc variés, ainsi que les problématiques.

site de l'hotel golf La Baule La BrestescheIl y a quelques semaines, j’ai eu l’opportunité d’assister à une réunion entre un client (qui n’était pas le mien) et son référenceur (qui ne l’est plus aujourd’hui). Je ne citerai pas son nom, je dirais seulement qu’il s’agit d’un poids lourd du référencement en France.

La problématique était simple : le site Web de l’hôtel golf à La Baule La Bretesche peinait à se positionner sur Google sur le champ lexical déterminé par les parties, y compris sa marque. Le prestataire affirmait qu’il y avait une « réaction anormale de Google« .

Une réaction anormale de Google

Ils ont donc développé, lors de leur présentation PowerPoint, les actions qu’ils avaient réalisées pour le référencement de cet hôtel de luxe :

  1. Mise en place d’un fichier Sitemap
  2. Optimisation des titres et métadonnées
  3. Création de contenus éditoriaux (5 pages en français et 5 pages en anglais)
  4. Création de liens non explicites
  5. Création d’articles

A ce stade, tout me paraissait correct, vu de ma fenêtre (je ne connaissais pas dans le détail le site Web et son historique).

Ils ont donc résumé leur travail sur une diapositive :

  1. Travail sur la structure : fichier Sitemap
  2. Travail sur le contenu : création d’éditoriaux
  3. Travail sur la notoriété : création de liens dans des articles

Là où les choses deviennent intéressantes, parce que la méthodologie (technique + éditorial + notoriété) me paraissait et me parait toujours excellente, c’est la conclusion de leur présentation ainsi que leur préconisation. Le prestataire affirma effectivement qu’une réorientation stratégique était primordiale, en s’appuyant :

  1. sur un nouveau nom de domaine et un nouvel hébergement
  2. sur la mise en place de nouveaux contenus pour que Google identifie le site comme « nouveau »
  3. sur le développement d’un maillage propre et efficace
  4. et enfin, sur la mise en place d’une campagne de liens sponsorisés, afin « de patienter »

Ce qui m’a surpris, une fois le capot du moteur ouvert, c’est de constater l’existant du site Web de l’hôtel de luxe La Bresteche :

  • des URLs avec souvent plus de 4 tirets demi-cadratins sur le modèle « mot-clé-domaine-de-la-bretesche.php »
  • une absence de structuration de l’information (balises de titre hn), et non un simple fichier Sitemap qui n’a rien à voir avec le sens que l’on peut donner au terme « structuration »
  • les 10 pages créées étaient situées hors de l’arborescence (le site n’est donc pas forcément bien rangé pour Google, qui déteste ce genre de pratique)
  • la présence de 2 articles sur l’hôtel de luxe dont les URLs sont très complexes
  • la création d’environ 10 liens référents non explicites, ce qui revient à «  »pisser dans un violon »

Chacun appréciera la qualité de la prestation. De mon côté, j’avoue avoir été effrayé par si peu d’implication et d’empathie. Jamais il ne me viendrait à l’esprit d’affirmer que « la notoriété doit être supérieure à la concurrence pour mieux se positionner », et de rejeter la faute sur une réaction anormale de Google.

Le référencement naturel reste un métier artisanal

Ce que m’inspire ce cas, et en relation avec un précédent article du Journal du Net, au sein duquel il est dit que « Netbooster (qui n’est pas le prestataire du cas Bretesche) compte de bien trop nombreux clients par chef de projet, ce qui gêne sa réactivité », c’est que le référencement reste en 2008 un métier artisanal et de plus en plus associé aux enjeux de l’accessibilité numérique, et que vous devez être prudent avant de confier votre bébé (Mandater un consultant en référencement : les 10 questions à poser ?).

L’accessibilité et le référencement sont des processus continus et partagés.

Ce qui n’est pas facile, c’est de faire comprendre aux clients que la patience est une vertu (cf. un article de Ramenos). Osez exiger des résultats, par contre, ne soyez pas surpris que le mot clé vous soit facturé plusieurs centaines d’euros !

Que ce soit en référencement ou en accessibilité numérique, je terminerais en paraphrasant Matthieu Faure, qui affirma, lors de son intervention à l’INOP de Nantes, que l’accessibilité est un processus continu et partagé », tout comme le référencement naturel. Et, que si votre référencement ne fonctionne pas, ce n’est pas toujours de la faute de votre prestataire, quoique !!!

Je remercie le responsable du site Web de l’hôtel de luxe La Bretesche, situé près de La Baule de m’avoir permis de proposer aux lecteurs d’epokhe ce cas de référencement.

Une démarche d’accessibilité chez Natixis … et un label AccessiWeb / 13 avril 2008

Alors que la banque Natixis vient d’obtenir le label AccessiWeb Bronze, Anne-Laure Maupoux, de la Direction de la Communication et des Relations investisseurs, a accepté de répondre à mes questions.

Pourquoi avez-vous engagé votre structure dans cette démarche d’accessibilité ?

Chez Natixis, l’accessibilité s’inscrit dans la politique de développement durable. Il s’agissait de mettre le Web à la disposition du plus grand nombre. En conséquence, Natixis a fait le choix d’offrir à ses internautes un Portail Corporate répondant aux normes d’accessibilité de niveau bronze Accessiweb dans un premier temps.

capture d'écran du site Web NatixisCombien d’intervenants ont-été sollicités ? Aviez-vous un chef d’orchestre ?

La mise en œuvre des normes d’accessibilité faisait partie intégrante du projet global de refonte du portail Internet de Natixis. Cette refonte a été réalisée à la fois avec les équipes internes de la direction des systèmes d’information, la MOA e-Communication et le prestataire retenu Micropole Univers. Au total, une dizaine de personnes a travaillé sur ce projet, dont 5 ont été particulièrement concernés par les questions liées à l’accessibilité du site. La responsabilité et l’animation étaient tenues par l’e-Communication de Natixis.

Combien de temps a pris la démarche depuis la décision de se lancer et le lancement du site ?

Entre la date de mise en ligne du Portail en septembre 2007 et sa labellisation en mars 2008, les travaux liés à l’accessibilité ont débuté en novembre 2007. Le contrat avec Accessiweb a été signé fin décembre 2007 et le premier audit s’est tenu en février. En conclusion, l’implication de l’ensemble des équipes a permis de mener à bien la mise aux normes d’accessibilité en 4 mois.

Avez-vous monté en interne des groupes de travail ? Si oui, lesquels ?

Deux groupes de travail ont été montés en interne : un groupe technique et un groupe fonctionnel lié aux contraintes de contribution décentralisée par les métiers qui impliquaient une formation des contributeurs. Par ailleurs, il a été nécessaire de mettre en place une étape de workflow supplémentaire de validation à l’e-Communication des contenus contribués afin de vérifier que les contenus soient conformes. En outre, nous avons fait appel à un collaborateur non-voyant pendant la phase de recette afin d’avoir son retour sur le respect des normes.

L’accessibilité a-t-elle fédéré de l’enthousiasme ? de l’appréhension (parce que considerée comme une contrainte) ? Etait-elle synonyme de coût au départ ?

Après une première phase d’appréhension par l’ensemble de l’équipe liée à la découverte d’un nouveau mode de développement et de contribution et à un sujet totalement inconnu en interne, l’implication de tous a été forte. Un véritable challenge moteur et enthousiasmant s’est mis en place au sein de l’équipe animée par un chantier qui sortait des schémas habituels.

Qu’en retirez-vous ? Avez-vous déjà des retours positifs (partenaires, clients, collaborateurs) ?

Un projet plus lourd que prévu mais qui permet l’adhésion et la fédération à la fois en interne et avec notre partenaire. Suite à l’annonce dans la presse et à la communication interne faites sur l’obtention du Label Bronze, de nombreux messages de félicitations des collaborateurs, de responsables Internet de grandes entreprises ont été reçues.

Site Web du portail corporate la banque Natixis

Site Web de Micropole Univers

Je remercie Madame Maupoux d’avoir accepté de répondre à mes questions.

Une interface CSS extensible / 10 avril 2008

Passionné par le Web, et sa simplicité, je vous propose de découvrir (à moins que nous ne connaissiez déjà) une interface CSS extensible.

Une interface CSS extensibleDécouvert sur Cameronmoll, je vous livre deux liens, le premier vers la démo, le second vers la source. Lorsque vous arrivez sur la démo, cliquez sur le bouton « Your Toolbox » et appréciez la fluidité de l’interface.

Source : Cameronmoll

Twitter epokhe - Arnaud Briand Haut de page