< Search/Acquisition, Web Analytics/Conversion & Web Social/Relation />

Google nous rappelle que si l'on veut changer les règles du jeu, on doit construire sa réussite sur le risque de l'expérimentation. (Antoine Riboud)

La trinité de la SEO (référencement) / 27 octobre 2007

Lorsque vous essayer d’expliquer à vos clients le référencement naturel, souvent trois dimensions s’associent :

  • la SEO architecturale ou technique
  • la SEO linguistique
  • la SEO de réputation ou de promotion

SEO = SEO architecturale + SEO linguistique + SEO de réputation

La SEO (référencement) architecturale ou technique

La SEO architecturale vise à associer la qualité du code (et notamment son accessibilité) avec la structure simple des liens, lesquels doivent permettre de guider facilement les robots dans la découverte de votre contenu éditorial. De manière cavalière, disons que la SEO technique doit permettre de « donner à bouffer » aux robots là où la SEO linguistique s’adresse aux utilisateurs.

La SEO (référencement) linguistique

Quels sont les mots clés que vous devez utiliser pour vos écrits Web ? Nous savons déjà que Brian Clark, du blog copyblogger, préconise l’utilisation du « Vous » et du « Parce Que ». Mais au-delà, les méthodes pour connaître la terminologie de vos utilisateurs sont :

  • l’utilisation des outils de génération de mots clés, à l’instar de Google et de Yahoo ! Search Marketing ;
  • l’analyse des statistiques, qui vous permet de connaître les mots clés qui vous amènent des visiteurs.

Répétons-le ! Inutile d’assener vos mots clés en vous focalisant sur une densité chimérique, préférez une écriture plus fine. Certaines balises (title, h1 à H6, strong), la métadonnée description et l’attribut ALT (ALternative Text) sont plus efficaces en termes de référencement naturel qu’une sur-densité. La SEO linguistique est davantage une question de placement des mots clés dans les balises les plus puissantes.

La SEO (référencement) de réputation ou de promotion

Enfin, la SEO de réputation constitue la dernière dimension, avec la nécessité d’acquérir des liens de qualité vers votre site Web. Comment ? Par un contenu de qualité, des produits de qualité … tout cela pour développer votre notoriété locale et globale (PageRank) ainsi que votre crédibilité (TrustRank).

La SEO de réputation s’acquiert sur le long-terme, c’est pourquoi la patience, l’humilité et la persévérance sont sans doute les meilleurs alliés du référenceur.

BarCamp à Nantes / 19 octobre 2007

logo du BarCamp de Nantes le 26 octobre 2007 Si vous êtes sur Nantes le 19 octobre 2007, alors passez au BarCamp.

Il y a déjà plus de 60 participants.

Adresse : 42, rue de la Tour d’Auvergne, sur l’île de Nantes.

Si vous voulez voir les photos de la précédente session, allez sur Flickr.

Positionner un site sans y toucher ! / 16 octobre 2007

En matière de styles CSS, le positionnement (absolu, relatif, flottant, fixe) est la clé de voute d’une bonne pagination : ne dit-on pas outre-Atlantique position is everything ?

Je serais tenté, en suivant ce schéma, de dire qu’en référencement naturel, « link building is everything ».

accès au Site PixFL - Franck Letrouvé : expert accessibilitéPour preuve, sur le site de PixFl, labellisé Or par BrailleNet, j’ai travaillé depuis quelques mois pour mieux le positionner sur quelques expressions qualifiées.

Pour Franck Letrouvé, le référencement naturel reste « ténébreux ». Aussi, l’idée était d’éviter de toucher à sa structure. Les seules variables d’ajustement étaient la balise de titre et la métadonnée description, autant dire rien vu la concurrence effrenée sur le terme « audit accessibilité ».

Et, j’avoue avoir été agréablement surpris pour l’expression « audit accessibilité » (avec une 3ème place sur Google Web), qui reste frontalement très concurrentielle.

Trois termes ont été envisagés (et il le sont toujours) :

  • audit accessibilité
  • expert accessibilité
  • consultant accessibilité

Il apparaît donc clair qu’un site bien codé, mais « pauvre » sémantiquement (je m’entends sur cela dans la mesure où le contenu éditorial n’axe pas sa sémantique sur les mots clés ciblés), peut s’affirmer sur les moteurs, avec un peu de patience et une démarche de linking mesurée, d’autant que la quantité n’est pas une fin en soi. Le référencement naturel n’est-il pas comme un bon vieux cognac qu’il faut laisser vieillir ?

Cherche photographe professionnel … / 12 octobre 2007

Lorsque vous avez un projet de boutique en ligne, et que vous bossez sur votre business plan, souvent de nombreux postes sont couverts, mais la valorisation des produits fait défaut.

Ceci n’engage évidemment que moi, mais après 3 ans dans le Web, je trouve que les photographies de produits ne sont pas assez exploitées, que la mise en valeur des produits n’est pas à la hauteur.

accès au site AfaelOn pense au budget référencement naturel, achat de mots clés, affiliation emailing, etc., mais on oublie souvent, à tort, de bien écrire ses argumentaires et de les mettre en valeur.

« La photographie ne s’enseigne pas, il suffit de savoir regarder », disait Cartier-Bresson.

Je vous propose donc de découvrir le travail de la photographe Katel Riou, qui travaille avec le site de « thé rouge » rooibos Arbadea, et Afael. J’ai eu l’occasion de voir le travail d’Afael, qui est tout simplement incroyable ! Alors, si vous cherchez des photographes professionnels pour vos clients, n’hésitez pas à les contacter. Faut simplement les convaincre de rajouter une ligne au budget du site Web !!!

Et, si certains d’entre vous ont déjà été confronté à des problématiques de valorisation produit, notamment pour des boutiques e-commerce, je serais heureux d’en apprendre davantage (budgétisation impossible, besoin inexistant, etc.) ! Souvent, les clients piochent dans les banques d’images, à l’instar de Fotolia. Merci. :-)

Liens des deux photographes professionnels cités :

Web 2.0 : une chance pour les médias indépendants / 9 octobre 2007

Le 12 octobre 2007, à Nantes, dans les locaux de l’usine Alstom (Halle 3), sur l’île de Nantes (42, rue de la Tour d’Auvergne) se tient une conférence sur la relation entre le Web 2.0 et les médias indépendants.

Les intervenants programmés sont :

Ce débat (début à 17h30) est organisé par l’association des médias indépendants de Nantes.

Combien de caractères pour vos titres de page ? / 5 octobre 2007

En matière de search marketing, il est admis que les titres et descriptions représentent la partie immergée du travail des référenceurs.

Ces titres et descriptions doivent inciter le clic tout en étant informatifs.

65-70Cela fait désormais un peu plus d’un an que je m’efforce d’écrire des titres succincts, avec la limite des 70 caractères. Qu’en est-il pour vous ?

Alors que Jakob Nielsen préconise une limite de 70 caractères, car au-delà, Google tronque l’affichage dans ses pages de résultats, il suffit que vous fassiez le quiz SEOmoz pour prendre connaissance de leur préconisation.

Lors d’une question à choix multiples, le questionnaire SEOmoz énonce une limite d’environ 65 caractères, qui me paraît effectivement acceptable.

Parce qu’il ne sert à rien d’écrire des titres tronqués pour les utilisateurs, il semble que la limite de 65 à 70 caractères vous permettra d’informer vos visiteurs potentiels tout en vous efforçant de les séduire par un message incitatif.

65-70Légende de l’image :

“Vos titres de pages font corps avec votre message marketing. Dans une vitrine, ils représentent vos étiquettes. Qu’ils soient incitatifs. Pensez AdWords”.

Qu’en pensez-vous ?

Autre billet en date du 2 janvier 2007 traitant du sujet sur le blog epokhe : http://www.my.epokhe.com/2007/01/02/balise-title-morte/

Quels sont les 2 mots les plus importants pour votre écrit Web ? / 3 octobre 2007

Imaginez qu’à la lecture de ce billet, votre efficacité rédactionnelle sera décuplée, parce que vous aurez pris connaissance des deux mots les plus importants ainsi que l’explication de leur importance.

En fait, les deux mots peuvent être trouvés dans la phrase qui précède. Les avez-vous aperçus ? Si ce n’est pas le cas, continuez la lecture !

Le mot le plus important est « Vous ».

L’auteur doit captiver par l’utilisation d’une narration centrée sur le lecteur.

L’essentiel est de comprendre que le terme le plus engageant est « Vous », que les utilisateurs ne feront attention à votre blog que si eux-mêmes croient que celui-ci peut leur apporter un service, de la valeur. L’auteur doit captiver par l’utilisation d’une narration centrée sur le lecteur.

Quand vous terminez l’écriture d’un billet, comptez le nombre de « Vous », et comparez-le avec le nombre de « Je » et de « moi ». Il est effectivement important de maximiser l’utilisation du « Vous » tout en minimisant ou éliminant le « Je » et le « moi ».

Le second mot le plus important est « Parce que ».

Ensuite, il est important d’être spécifique dans votre écrit. Et, pour cela, il faut donner une raison, et la locution « parce que » est, à ce titre, très puissante. Ne pas oublier que votre activité ne progressera que si vos clients acquièrent au premier chef un bénéfice : “Your business only benefits when your customers benefit first”.

C’est l’un des problèmes les plus récurrents sur le Web, trop de « Quoi ? » et pas assez de « Pourquoi ? » et de « Comment ? »

Le professeur de psychologie de Harvard, Ellen Jane Langer, l’a abondamment documenté, avec plus de 200 articles et six ouvrages, sur les thèmes de l’illusion du contrôle et la prise de décision.

Ci-dessous un exemple éclairant :

Excusez-moi, j’ai cinq pages. Puis-je utiliser votre photocopieuse Xerox ?

A cette question, 60% des réponses furent positives.

Excusez-moi, j’ai cinq pages. Puis-je utiliser votre photocopieuse Xerox parce que je suis pressé ?

A cette question, 94% des réponses furent positives. La raison « parce que je suis pressé » augmenta le taux de réponses positives.

Excusez-moi, j’ai cinq pages. Puis-je utiliser votre photocopieuse Xerox parce que je dois faire des copies ?

A cette question, 93% des réponses furent positives.

Donner une raison améliore donc nettement le taux de réponses positives. L’exemple ci-dessus nous le montre clairement. Dans une autre situation, si cinq personnes vous précèdent pour acheter un billet de train, et si votre train part dans 5 minutes, n’hésitez pas à le mentionner, en donnant évidemment la raison de votre précipitation.

Alors, comme moi, j’imagine que la connaissance de ces deux mots vous feront revoir quelques-unes de vos copies …

source : http://www.copyblogger.com/the-two-most-important-words-in-blogging/

Twitter epokhe - Arnaud Briand Haut de page