< Search/Acquisition, Web Analytics/Conversion & Web Social/Relation />

Google nous rappelle que si l'on veut changer les règles du jeu, on doit construire sa réussite sur le risque de l'expérimentation. (Antoine Riboud)

Le livrel, une nouvelle façon de penser le livre / 12 septembre 2007

Le numéro 6 du magazine papier Fragil fait référence à la nouvelle génération du livre électronique.

le kindle d'AmazonAlors que les années 2000 ont vu l’arrivée du Cybook, assez encombrant avec un écran médiocre, l’année 2007 voit l’émergence de nouvelles technologies, plus compactes, plus légères : il y a le Kindle d’Amazon, le Reader de Sony ou encore l’iLiad d’Irex.

Ces trois livrels utilisent l’encre électronique, l’e-ink : ce sont de petites billes qui, selon le signal électronique qu’elles reçoivent, affichent des pigments noirs ou blancs.

L’écran n’est donc pas rétroéclairé, le confort de lecture équivaut au papier sans que l’oeil ne se fatigue davantage.

Toute la chaîne du livre va donc, dans les prochaines années, muter, à l’instar de la musique, qui lutte à son corps défendant contre le téléchargement.

Lorenzo Soccavo, spécialiste en veille technologique pour l’édition, estime que le livre impliquera de nouvelles formes de contenus et de nouveaux usages. Le livrel ne sera pas une transposition du livre papier. Selon lui, le monde de l’édition devra réinventer le livre.

La lecture du livrel, plus nomade pour certains ouvrages, engendra des adaptations nécessaires. L’interaction entre l’auteur et l’oeuvre, avec un moteur de recherche intégré, sera assurément imaginée.

Si le modèle technologique s’impose, il ne restera que le modèle économique à trouver, ce qui n’est pas forcément le plus aisé. Faut-il espérer que Françoise Giroud se trompe (pardon !!!), que « le progrès » (technique) se soit pas « l’autre nom du malheur » pour l’édition.

sources :

  • Fragil – numéro 6, été 2007, site fragil.org
  • Françoise Giroud, Profession journaliste, p. 91, 2001

Un commentaire

  1. Hello,

    En ce qui concerne l’édition, on peut prendre l’exemple de la presse qui à déjà abordée un virage depuis 2 ans. L’équipe, Libé et bien d’autres ont revus leur modèle économique pour se plancher sur une stratégie web qui au final se tourne à leur avantage. Alors je ne me fais pas de soucis pour les éditeurs mais plus pour les imprimeur…

    En direct du Robert.

    Commentaire par Mr Robert — 12 septembre 2007 @ 16:09

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Twitter epokhe - Arnaud Briand Haut de page