< Search/Acquisition, Web Analytics/Conversion & Web Social/Relation />

Google nous rappelle que si l'on veut changer les règles du jeu, on doit construire sa réussite sur le risque de l'expérimentation. (Antoine Riboud)

5 conditions pour rendre efficace la veille en entreprise / 6 septembre 2007

Le Web représente aujourd’hui un foisonnement d’intelligence humaine, un lieu d’échanges immatériels à exploiter, que l’on soit une société, une association, un porteur de projet, un individu … Chaque individu (davantage les blogueurs) est effectivement susceptible de « travailler », promouvoir son identité numérique.

Dès lors, la veille stratégique, qui vise à mettre à oeuvre des dispositifs efficaces afin de collecter, traiter et diffuser des informations pertinentes et fiables, indispensables à la prise de décision stratégiques, est conditionnée en entreprise aux facteurs suivants :

  • Une volonté affirmée de la part de la direction de l’entreprise : Les dirigeants doivent considérer la veille stratégique comme une fonction de management à part entière et s’impliquer personnellement dans sa mise en oeuvre.
  • Une bonne communication en interne : Un mode d’organisation transversal, dans lequel le personnel travaille en projet, accroît l’efficacité de la veille.
  • La maîtrise du temps : Il faut accepter de consacrer du temps, de réels moyens et un véritable budget à la veille.
  • Un minimum de structures : L’information est mieux valorisée quand l’entreprise dispose d’un encadrement structuré, avec des responsables de fonction bien identifiés.
  • Un solide esprit d’équipe : Si les décideurs ne démontrent pas en permanence aux veilleurs l’utilité de leur travail de collecte (de signaux faibles notamment), le système tombe rapidement en désuétude.

Bien que ces cinq conditions n’émanent pas d’une source d’information récente (L’Usine Nouvelle, de l’année 1996), elles demeurent toutefois pertinentes et fiables, à mon sens ?

Un commentaire

  1. Ce que l’Usine Nouvelle n’anticipait peut-être pas en 1996 c’est le foisonnement désormais hallucinant des sources en lignes et des dispositifs de veille possibles. On peut donc ajouter qu’un autre condition de la profitabilité de la veille en entreprise et une stratégie d’orientation de cette veille sur certaines problématiques en accord avec celle plus générale de l’entreprise. Ce qui veut dire faire des choix, abandonner certaines pistes de recherches tenues pour négligeables pour en privilégier d’autres. Sans quoi la veille se diluera à terme dans la masse des informations et des contre informations à traiter quad les moyens que peuvent y consacrer les entreprises est forcément limités en temps disponible et en ressources financières.

    Bien à vous.

    Commentaire par Roquettesyntaxe — 7 septembre 2007 @ 10:15

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Twitter epokhe - Arnaud Briand Haut de page