< Search/Acquisition, Web Analytics/Conversion & Web Social/Relation />

Google nous rappelle que si l'on veut changer les règles du jeu, on doit construire sa réussite sur le risque de l'expérimentation. (Antoine Riboud)

Editis imagine le livre de demain / 5 septembre 2007

Le livre est un objet spécial, intime … un lieu ouvert vers l’imaginaire.

Le livre accompagne souvent nos déplacements, et parfois nous recherchons un passage qui nous a enchanté, sans jamais le retrouver … le livrel va-t-il nous y aider ?

Avec le livrel (livre électronique), comment vont évoluer nos rapports au livre-objet ? La fiction proposée par Editis est intéressante, seulement allons-nous « consommer » le livre de cette manière ? Dans un contexte d’infobésité, le livrel sera-t-il là pour assouvir nos besoins d’informations primaires, le « tout-venant » ? Garderons-nous les livres de nos auteurs préférés dans notre bibliothèque ? On s’échange les livres, seulement prêterons-nous notre livrel, si cet objet devient incontournable ? Pas si sûr …
Lien vers la fiction d’Editis : http://www.editis.com/pages_html/video_possible.htm

2 commentaires

  1. C’est sûr, ça simplifie les déménagements….. :-(

    Commentaire par Ann-Charlotte Le Poivre — 6 septembre 2007 @ 20:43

  2. Après, je pense que j’aurais toujours envie de feuilleter les ouvrages de ma bibliothèque. On demandera toujours et encore à nos amis de nous aider à déménager … des cartons et des agapes pour arroser le tout :)

    Commentaire par aldbriand — 7 septembre 2007 @ 8:11

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Twitter epokhe - Arnaud Briand Haut de page