< Search/Acquisition, Web Analytics/Conversion & Web Social/Relation />

Google nous rappelle que si l'on veut changer les règles du jeu, on doit construire sa réussite sur le risque de l'expérimentation. (Antoine Riboud)

Dans la publicité … / 7 août 2007

Du contenu viral vu et revu, avec sa légende … toujours un délice à consommer sans modération.

Dans la publicité, on n’a pas de curiculum vitae, on a un book, ou un doss’.

Dans la publicité parfois, il faut coucher pour y arriver, mais parfois non.

Dans la publicité quand on mange un yaourt on pousse des petits cris oh oh, comme si on avait un orgasme, on y croit.

Dans la publicité y’a pas de gros, y’a pas de vieux, pas de noirs pas de blancs, pas de riches pas de pauvres, ya que des minorités à fort pouvoir d’achat. On appelle ça aussi des cibles.

Dans la publicité, on a tous des baskets, quand c’est la mode des baskets.

Dans la publicité, on dit qu’on travaille dans la com’. Dans la com’, on ne dit rien.

Dans la publicité, on ne montre pas beaucoup de vieux. Parfois, exceptionnellement, on montre des seniors, mais c’est pas pareil, eux ils consomment.

Dans la publicité, il ne faut pas être talentueux, il faut avoir des connaissances. Et pour avoir des connaissances, il faut être rigolo, et faire des blagues, en parlant fort.

Dans la publicité, ce qui nous différencie des artistes, c’est qu’on n’est pas des artistes.

Dans la publicité, un déodorant ne pue pas, il sait révéler la force de son caractère. Ce qui n’est pas pareil.

Dans la publicité, il y a plein de directeurs. Y’a le directeur artistique, le directeur conseil, le directeur de clientèle, le directeur de prod, le directeur de création, le directeur financier. Les autres, euh, c’est des stagiaires.

Dans la publicité, on a le droit de mettre les pieds sur la table, parce qu’on est dans la publicité.

Dans la publicité, tout le monde de partir travailler dans une action humanitaire. En attendant, personne ne le fait, parce que le bénévolat ce n’est pas encore assez bien payé.

Dans la publicité, nos voisins de bureau sont des créatifs, des planneurs, des TV prods avec qui ont fait des briefs et des plann-boards, des PPM, et c’est génial.

Dans la publicité, pour susciter le plaisir de la consommatrice, on lui met des filles nues, parce que dans la publicité, on n’est pas à une contradiction près.

Dans la publicité, on se tutoie, parce que de toutes façons on n’a jamais vu quelqu’un de 22 ans vouvoyer quelqu’un de 23 ans.

Dans la publicité, on est mal payé, alors on joue à des jeux vidéos ou au baby-foot plutôt que de travailler.

Dans la publicité, on n’est pas tous mal payés, certains sont extrêmement bien payés mais on ne sait pas qui c’est parce que de toutes façons tout le monde joue aux jeux vidéos ou au baby-foot.

Dans la publicité, on utilise le mot appétant.

Dans la publicité, on commence à travailler à 10 heures du matin, et 10 heures du matin, dans la publicité, c’est tôt.

Et dans la publicité, on utilise aussi le mot aspirationnel. Faut dire que dans la publicité on aime bien rigoler.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Twitter epokhe - Arnaud Briand Haut de page