< Search/Acquisition, Web Analytics/Conversion & Web Social/Relation />

Google nous rappelle que si l'on veut changer les règles du jeu, on doit construire sa réussite sur le risque de l'expérimentation. (Antoine Riboud)

Un bon blog repose sur une belle plume / 25 avril 2007

Ecrire pour le web nécessite d’en connaître les règles. Debbie Weil nous propose d’en découvrir quelques-unes pour bloguer efficacement.

Couverture du livre blanc sur les règles du bloggingUn blog est une version en trois dimensions de votre expertise. C’est votre identité numérique, votre « moi » numérique. Un blog est un microsite, qui dépeint vos pensées et vos aptitudes rédactionnelles.

Un blog est un carrefour d’influences au sein duquel des décideurs, des clients potentiels ainsi que votre propre patron peuvent apprendre à vous connaître, parce qu’ils vous ont trouvé depuis un moteur de recherche, qu’ils ont cliqué sur un lien (depuis un autre site, depuis votre newsletter, une signature d’email) ou encore par le biais d’une carte de visite.

Découvrons ensemble 7 grandes règles pour bien bloguer selon Debbie Weil :

1) Bloguez sur un sujet qui vous passionne

Ce sujet doit vous correspondre, et pour lequel vous animez une réelle passion. L’intérêt pour le sujet est d’autant plus essentiel qu’un blog est le fruit de plusieurs mois de travail, d’accumulation de billets et de réflexions.

FredCavazza.net, PresseCitron: le Web est la plus belle conquête de l'homme

Les blogs de Fred Cavazza et Presse Citron sont, à ce titre, d’excellents exemples d’intelligence, de pugnacité et de rigueur.

2) Concentrez-vous sur des billets courts et fréquents

Cette règle est bienheureuse. L’écriture systématique de billets longs n’est pas utile. Un paragraphe, voire deux, suffit. Quelquefois, une seule phrase fera l’affaire.

Portrait noir et blanc de Debbie WeilL’objectif est de démontrer votre aptitude d’auto-apprentissage, ce que Debbie Weil souligne en disant que vous êtes « knowledgeable ». Vous lisez d’autres blogs, d’autres sources d’informations, sur le net et en version papier, sur le sujet qui vous passionne.

Une simple phrase avec un lien ou deux vers un article pertinent du Wall Street Journal est recevable. L’idée sous-jacente est d’y appuyer votre opinion, c’est ce qui compte.

3) Faites émerger un ton

Les bons blogs ont un point de vue, un ton. Ils révèlent l’état d’esprit de l’auteur, et sa manière de penser.

Cette règle est difficile. D’un côté, vous souhaitez être honnête et direct, et, de l’autre, vous ne souhaitez pas franchir la ligne rouge en critiquant ardemment certains acteurs majeurs de votre industrie. Le meilleur conseil que l’on puisse vous donner, c’est le bon sens. A chaque nouveau billet, gardez à l’esprit qu’il sera rendu public, et donc facilement indexé par Google.

4) Une grammaire et une syntaxe correcte

Si vous écrivez sur des sujets en relation avec votre industrie, la qualité de votre prose est essentielle. Debbie Weil estime qu’au sein des entreprises l’aptitude à écrire n’est pas aussi partagée que le bon sens. Un blog permet de démontrer votre aptitude à écrire pour le web et penser de manière claire, concise et pertinente. Une grammaire correcte, sans faute d’orthographe, a donc toute son importance pour appuyer vos réflexions.

5) Ecrire pour le Web : organisez le contenu du blog à dessein

Un blog offre un outil administrable facile à utiliser. Il doit donc être considéré comme un véritable CMS. L’arborescence de votre blog doit être pensée en fonction des sujets que vous souhaitez traiter au fil de l’eau. Ne pas oublier également de penser « mot clés » permet d’imaginer des catégories spécifiques, au service de votre visibilité naturelle.

Photographie de stylo plumeDe plus, chaque titre de billet doit être soigné : inciter au clic, informer, tout en utilisant des mots clés. Si vous êtes amené à citer un expert ou une société dans votre billet, il est d’autant plus intéressant de le/la mentionner dans votre titre, ce qui vous permettra de faire ressortir votre billet dans les résultats naturels des moteurs, en marge du site Web de cet expert ou de cette société.

Ecrire pour le Web, c’est écrire pour une lecture à l’écran, laquelle sous-tend que les internautes scannent les pages pour lire. Les meilleurs pratiques consistent à utiliser …

  • des sous-titres
  • des listes à puces
  • des paragraphes courts
  • des illustrations, si elles sont appropriées

… pour favoriser la scannabilité.

6) Publiez une fois par semaine, et de préférence 2 à 3 fois par semaine

Un blog doit être mis à jour fréquemment, ce qui croise la seconde règle, qui souligne qu’écrire pour le web signifie des billets courts et fréquents. Plus vous écrivez, plus vous créez du contenu. Dans la mesure où chaque billet est une nouvelle page, la probabilité d’être visible sur les moteurs de recherche augmente.

Chaque fois qu’un sujet vous interpelle, le réflexe d’écrire un brouillon vous permettra d’y revenir plus tard, et ce, dès que vous aurez 20 minutes pour le finaliser et donc publier votre billet.

7) Proposez une page de contact

Vous seriez sans doute surpris de savoir le nombre de blogueurs qui oublient cette règle. En effet, n’oubliez pas que votre blog est susceptible de générer des contacts professionnels. Une page de contact doit donc faciliter la relation entre vos visiteurs et vous : inscrivez alors votre numéro de téléphone et votre adresse email.

Signature de Debbie WeilEcrire pour le web, dans le cadre d’un blog, doit procurer du plaisir. Bloguer est un processus créatif qui amène souvent les auteurs à dévier vers d’autres sujets, et à s’y intéresser … Qui sait ? Votre blog se transformera peut-être un jour en livre.

De toutes ces règles, et il y en a d’autres, je trouve que la plus difficile est d’arriver à trouver un ton, et de proposer un point de vue intéressant.

12 commentaires

  1. Merci pour cet article très intéressant (et pour la citation), je vais m’empresser de lire les autres car je crois qu’il y a de la matière :-)

    Commentaire par Eric — 25 avril 2007 @ 13:33

  2. Merci Eric. En tant que lecteur de votre blog, il me paraît normal de le mentionner. J’ai découvert des tas de sites via Presse Citron, il est donc naturellement sur ma page de démarrage.

    Commentaire par aldbriand — 25 avril 2007 @ 14:22

  3. Merci pour votres mots si gentils. Si quand-même vous voulez une copie de « Mes 7 Tips » il faut les retrouver à ce page: http://www.wordbiz.com/signup.php

    - Debbie, auteur de The Corporate Blogging Book http://www.TheCorporateBloggingBook.com

    Commentaire par Debbie Weil — 25 avril 2007 @ 14:47

  4. Thank you very much for this kind comment and the link from your website. I keep on appreciating the content of your website and your book.

    Commentaire par aldbriand — 29 avril 2007 @ 18:20

  5. [...] Un blog n’est rien d’autre qu’une conversation, un dialogue sincère et authentique; l’auteur nous fait partager les succès et ratés de certaines sociétés américaines et françaises (avec le célèbre Journal de ma peau de L’Oréal), et classifie les différents types de blogs en fonction de leurs objectifs (blogs de patrons, blogs experts, blogs de salariés, blogs officiel, shift-blogs, blogs projets, blogs événementiels, etc.). Si la blogosphère vous intéresse, cet ouvrage, et celui de Debbie Weil, devraient susciter votre curiosité. [...]

    Ping par Du blogueur d’entreprise au point de bascule — 25 juin 2007 @ 12:49

  6. [...] Un blog n’est rien d’autre qu’une conversation, un dialogue sincère et authentique; l’auteur nous fait partager les succès et ratés de certaines sociétés américaines et françaises (avec le célèbre Journal de ma peau de L’Oréal), et classifie les différents types de blogs en fonction de leurs objectifs (blogs de patrons, blogs experts, blogs de salariés, blogs officiel, shift-blogs, blogs projets, blogs événementiels, etc.). Si la blogosphère vous intéresse, cet ouvrage, et celui de Debbie Weil, devraient susciter votre curiosité. [...]

    Ping par Du blogueur d’entreprise au point de bascule ... — 28 septembre 2007 @ 18:40

  7. [...] Avec un tel niveau d’exigence, le métier de référenceur se mue peu à peu vers le conseil global. Les offres d’emploi pour ce métier illustrent bien les profils exigés. Les connaissances techniques ne sont plus un facteur clé d’embauche. Il est désormais préférable de maîtriser les mots afin d’écrire pour le web en tenant compte de la scannabilité de la lecture à l’écran. Nous voyons donc de plus en plus émerger des demandes pour des profils BAC+4 et BAC+5 … Le marketing prend le pas sur la technique. Partagez ce billet : [...]

    Ping par Le comportement des internautes — 31 décembre 2007 @ 21:17

  8. [...] Un bon blog repose sur une belle plume [...]

    Ping par Google est-il votre premier lecteur ? — 6 janvier 2008 @ 14:30

  9. Bonjour,
    Je suis Cristina Dumitru. Nous avons analysé votre blogue et nous serions intéressés à entrer en contact avec vous afin de vous proposer d’être un BLOGUEUR accrédité de Publicationweb.com.
    Publicationweb.com vous donnera une plus grande visibilité . À noter que c’est tout à fait une service gratuit.
    Au plaisir de vous compter parmi nous!
    Cristina.dumitru@publicationweb.com

    Commentaire par Cristina Dumitru — 14 juillet 2008 @ 19:14

  10. without streamline fha refinance streamline illinois refinance fha

    Commentaire par fha refinance mortgage streamline — 7 janvier 2009 @ 4:54

  11. student wage default garnishment loan federal garnishment wage student loan

    Commentaire par laws student loan garnishment wage — 8 janvier 2009 @ 17:01

  12. Very nice site! cheap cialis http://opeyixa.com/qoxxyo/4.html

    Commentaire par John343 — 6 juin 2009 @ 7:25

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Twitter epokhe - Arnaud Briand Haut de page