< Search/Acquisition, Web Analytics/Conversion & Web Social/Relation />

Google nous rappelle que si l'on veut changer les règles du jeu, on doit construire sa réussite sur le risque de l'expérimentation. (Antoine Riboud)

Le marketing traditionnel appliqué au webmarketing / 5 avril 2007

Les composantes du webmarketingToutes les actions réalisées par les professionnels du webmarketing ne seraient-elles pas que d’anciennes techniques marketing, appliquées à un nouveau support, avec de nouveaux outils, et aussi, un nouveau jargon, lequel effraie sans doute plus d’un homme du marketing traditionnel ?

Regardons donc d’un peu plus près les deux grands versants du webmarketing : le référencement naturel durable (SEO) et les campagnes de liens sponsorisés (PPC).

La recherche de mots clés

La recherche de mots clés – C’est l’une des premières choses qu’un webmarketeur fait : une bonne recherche de mots clés qualifiés. La recherche de mots clés répond notamment aux questions suivantes : Quels sont les intérêts des internautes ? Sont-ils nombreux à s’intéresser au sujet qui nous concerne ? Et quelle langue doit être utilisée pour y répondre ? Si cela vous paraît familier, alors j’imagine que vous avez déjà fait des études de marché.

Les liens sponsorisés

Les liens sponsorisés – Une fois que nous savons ce que les internautes recherchent, les liens sponsorisés vont nous aider à poursuivre notre démarche. Quelle zone géographique cibler ? Quel message véhiculer ? Ensuite, nous arbitrerons sur l’enchère maximum, nous analyserons les résultats et améliorerons notre message si le besoin s’en fait sentir, et ce, pour obtenir le meilleur ROI (retour sur investissement) possible. En d’autres termes, nous ferons du marketing direct.

La rédaction des titres et des descriptions

La rédaction des titres et des descriptions – Souvent considérés comme les paramètres les plus importants en matière de référencement naturel, le webmarketeur passera des heures et des heures à peaufiner les titres et descriptions de ses pages. Chaque titre devra être unique sur le maximum de pages possible, et ce, quelque soit la langue : français, anglais, allemand, italien … Là où le travail devient ardu, c’est quand le webmarketeur doit marier des objectifs de positionnement avec des objectifs de transformation, c’est-à-dire écrire des titres et des descriptions incitatifs pour le clic en utilisant les bons mots clés du référencement. Ce n’est rien d’autre que de la rédaction commerciale, de la communication.

Le netlinking

Le netlinking – Maintenant que nous avons un site optimisé, avec de bons titres et des mots clés qualifiés, ainsi que des liens sponsorisés actifs, le travail de RP débute. Les annuaires n’y suffiront pas, surtout pour certaines thématiques concurrentielles. Le webmarketeur devra donc gérer la qualité et la pertinence des liens référents. Il devra même, à certaines reprises, payer pour acquérir de tels liens (backlinks). Le netlinking n’est-il pas une variante de la publicité ?

Le linkbaiting

Le linkbaiting (ou contenu viral) – Obtenir des liens référents ne suffira pas à long-terme. Il vous faudra bâtir une véritable stratégie de contenu viral pour permettre à la communauté de tirer dans la continuité des liens vers vous. Il faudra créer du contenu pour que les gens en parle et se disent « Hum, cool ce site ! », cela ne vous fait-il pas penser au marketing viral ?

A ces techniques, il faudrait également parler de l’affiliation, technique permettant d’externaliser votre force de vente sur Internet.

Sur le papier, ça paraît simple ! Hum ! Je vois déjà les webmarketeur crier au loup, arguant que de solides connaissances techniques sont indispensables pour mener à bien ces actions, qu’il faut également connaître la recherche Web et posséder une vraie culture Web. Je dirais qu’ils ont évidemment raison.

L’exemple de la presse est criant. Même si vous ne connaissez pas la chaîne de valeur de cette industrie, le marketeur devra savoir à combien revient le magazine, quels sont les frais d’expédition, quelle couverture va lui permettre de le faire valoir, pour éviter de le retrouver niché dans l’arrière boutique. Le marketeur et le webmarketeur se doivent de connaître les meilleures pratiques de leur métier. Alors, des connaissances en code, recherche Web, liens sponsorisés, accessibilité, ergonomie … ne sont pas essentielles, mais n’est-il pas souhaitable de connaître les bonnes pratiques de son métier pour être en mesure de maîtriser votre chaîne de valeur, ou tout du moins y aspirer ?

La prochaine fois que l’on vous demande ce qu’est le webmarketing, la réponse devrait être claire : du marketing appliqué aux moteurs de recherche. Pas si évident si vous pensez « internautes » avant de penser « moteurs » ?

Ce billet est une traduction non littérale et adaptée de l’article SEOmoz intitulé More Secrets of Search Engine Marketing (that shouldn’t be secret).

6 commentaires

  1. [...] Le marketing traditionnel appliqué au webmarketing5 avril 2007 [...]

    Ping par Un bon référenceur est-il un artisan du Web ? — 30 juillet 2007 @ 4:38

  2. Bonjour,
    Quand vous dites :
    « Toutes les actions réalisées par les professionnels du webmarketing ne seraient-elles pas que d’anciennes techniques marketing, appliquées à un nouveau support, avec de nouveaux outils, et aussi, un nouveau jargon, lequel effraie sans doute plus d’un homme du marketing traditionnel ? »
    Les blogs, le trigger marketing… sont aussi des actions utilisées pour le webmarketing. Elles sont propres à Internet. Je ne crois pas qu’il y a de correspondance directes pour ces deux exemples dans le marketing traditionel. Donc, peut-être ne faudrait-il pas mettre « Toutes les actions réalisées par les professionnels du webmarketing ne seraient-elles pas que d’anciennes techniques marketing… ». (Je fais un exposé sur le webmarketing, mais c’est tout nouveau pour moi, donc si je me trompe, dites-le.)

    Commentaire par Fabien — 5 novembre 2007 @ 0:32

  3. Excellent ton article. Je serais quand même allé plus loin en intégrant l’édition web, qui est un coeur de métier à part entière, alliant architecture d’information, rédaction web, référencement… et créativité. En tout cas bravo pour ce blog (au passage je suis revenu le lire plus en détail après en avoir discuté avec Sylvain Guéguen d’Akostic).

    Commentaire par Ange — 21 avril 2008 @ 8:55

  4. Au passage ton très bon schéma reste encore trop… schématique ;-) Il mériterait d’être précisé sur certains points. Mais il reste intéressant pour le parallèle.

    Commentaire par Ange — 21 avril 2008 @ 9:01

  5. hcynbgm nifucyzls kvlg olrs nbymherkv fsdli ucgqfjzv

    Commentaire par omehw bmow — 2 novembre 2008 @ 1:10

  6. xyckh eicqb vukpma

    Commentaire par picture of a diazepam pill — 31 décembre 2008 @ 20:42

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Twitter epokhe - Arnaud Briand Haut de page