< Search/Acquisition, Web Analytics/Conversion & Web Social/Relation />

Google nous rappelle que si l'on veut changer les règles du jeu, on doit construire sa réussite sur le risque de l'expérimentation. (Antoine Riboud)

Le portail Internet du tourisme italien est un gouffre financier / 28 mars 2007

Le portail du tourisme italien www.italia.itEn Italie, le scandale a fait grand bruit. Le webmonstre Italien www.italia.it, le portail national du tourisme italien, a été mis en ligne au début de cette année 2007 après plus de trois ans d’attente. Le projet avait été initié le 16 mars 2004.

Le 21 février 2007, le nouveau portail a été présenté à la presse, lors d’une conférence présidée par le Premier Ministre Romano Prodi.

Le jour qui suivit l’annonce fut l’objet d’indignations et de confusions de la part des médias et de la communauté Web italienne. Les griefs portaient apparemment sur les techniques, la charte graphique et la méthodologie utilisées pour l’implémentation du portail, qui viole la loi italienne de 2004 sur l’accessibilité numérique, la Legge Stanca.

L’entrée dans le site a été modifiée depuis, mais il semble qu’à son lancement, le site proposait deux animations Flash successives, avant que l’internaute se voit proposer de choisir sa langue (anglais, allemand, chinois, italien, mais pas langue française ?). Quand vous demandez (par exemple) une inscription à la newsletter en français, le formulaire est en anglais !

Italia | The country of qualityLe principal portail de tourisme d’un grand pays comme l’Italie présente donc toujours de nombreux détails rédhibitoires, tant en terme de solutions techniques que de contenu, et ce, pour la modique somme de 45 millions d’€uros. La baseline du site « Le pays de la qualité » ne semble donc pas s’appliquer au Web.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Twitter epokhe - Arnaud Briand Haut de page